Albert Memmi, Penser à vif (édité par Hervé Sanson)

Ce recueil de l’essayiste et sociologue Albert Memmi, auteur du Portrait du colonisé (ouvrage publié en 1957 avec une préface de Jean-Paul Sartre) rassemble une quarantaine de textes courts, de diverses sources (articles parus dans la presse, en revue, communications lors de congrès, entretiens, textes inédits…).

Sa finalité est double : rendre à nouveau disponibles à qui s’intéresse à cette œuvre des textes difficiles d’accès. Il s’avère donc être un complément indispensable aux différents ouvrages, puisqu’il couvre les différentes problématiques abordées par Memmi durant sa vie intellectuelle : colonisation/décolonisation, judaïsme et judéité, identité culturelle, dépendance, racisme, laïcité. D’autre part, cet ensemble démontre à quel point cette pensée n’a rien perdu de sa pertinence, ni de son actualité. Un entretien avec Hervé Sanson en conclusion permet d’éclairer le parcours dAlbert Memmi et de tracer des parallèles entre les textes et ce qu’il pense aujourd’hui.

ALBERT MEMMI, intellectuel franco-tunisien, est l’auteur d’une œuvre de tout premier plan. Ses romans (La Statue de sel, 1953 ; Agar, 1955) sont devenus des classiques de la littérature maghrébine francophone. Son Portrait du colonisé (1957) est devenu en son temps la bible de l’anticolonialisme. Il est également l’auteur du Portrait d’un Juif (1962), de L’Homme dominé (1968), de La Dépendance (1979) et du Racisme (1982).

HERVÉ SANSON, docteur ès lettres, membre associé à l’ITEM (Institut Textes et Manuscrits, CNRS) est spécialiste des littératures maghrébines francophones. Il a collaboré à l’édition critique et génétique des Portraits d’Albert Memmi coordonnée par Guy Dugas (CNRS éditions, 2015).

 


Vous aimerez aussi...