Claude Mouchard, Sony Labou Tansi, MESHS Lille, 23 mai 2017

« Pour moi, on n’est écrivain qu’à condition d’être poète » : cette déclaration du romancier, dramaturge et poète congolais Sony Labou Tansi (1947-1995), on peut la lire au dos de l’énorme édition critique de ses poèmes publiée en 2015 par CNRS Éditions (ITEM), sous la direction de Nicolas Martin-Granel et Claire Riffard (avec la collaboration de Cécile Gahungu).

Pourquoi tant de poèmes de Sony Labou Tansi étaient-ils restés inédits ?
Claude Mouchard, en tant que lecteur non spécialiste mais passionné, essaiera de revenir sur la position d’écriture (centralement poétique) de Sony Labou Tansi par rapport à d’autres auteurs congolais (Tchicaya U Tam’si), par rapport aux enjeux éditoriaux et (non sans impliquer le choix de l’écriture en français ou en langue kongo) par rapport à l’auditeur ou lecteur possible en Afrique ou en France.

Claude Mouchard a été professeur de littérature générale et comparée à l’université Paris 8 ; il est rédacteur en chef adjoint de la revue Po&sie.

mardi 23 mai 2017, 18h-20h
MESHS – salle 2 | 2 rue des Canonniers – Lille


Vous aimerez aussi...