Émission de France TV info / manuscrits Schwarz-Bart / équipe « manuscrits francophones »

© DR

(DR)

Le travail de deux vies, transféré à la Bibliothèque Nationale de France (BnF).Les archives d’André et Simone Schwartz-Bart sont actuellement en transit vers Paris où elles vont être étudiées par des chercheurs dans le cadre de l’équipe « Manuscrits francophones » de l’ITEM. Une oeuvre que traversent deux grandes catastrophes, l’Holocauste des Juifs et la déportation aux Amériques de millions de captifs africains.

Cycle antillais

En 1959, le prix Goncourt est remis au couple Schwartz-Bart pour leur roman Le Dernier des Justes. Traduit en 30 langues, ce livre retrace l’histoire d’une famille juive victime de l’antisémitisme à travers les siècles. Cette saga identitaire juive sera suivie d’un cycle antillais écrit à plusieurs mains en un miroir juif-noir fascinant, dont La Mulâtresse Solitudequi fera l’objet d’un documentaire, ainsi que Un plat de bananes vertes. Simone Schwartz-Bart, née en Guadeloupe, écrira seule plusieurs ouvrages considérés comme des monuments de la littérature caribéenne, à l’instar de Pluie et vent sur Télumée Miracle ou encore Ti-Jean l’horizon.

Séminaire à Paris

Depuis Goyave dans son île natale, Simone Schwartz-Bart a fait le déplacement à Paris à l’occasion d’un séminaire organisé en marge du transfert des archives. Elle est elle-même venue avec ses carnets originaux et ses tapuscrits afin d’enrichir cette collection de la BnF. Jusqu’en juin 2019, ils seront étudiés par des chercheurs du monde entier à l’Ecole Normale Supérieure à Paris (séminaire d’étude). Identifiées, classées, scrutées, les archives devraient permettre d’en connaître plus sur le processus créatif d’auteurs uniques sur la scène littéraire française.


Vous aimerez aussi...