Continents manuscrits, 15/2020

Global Congo, dossier n˚15 de la revue Continents manuscrits, a été coordonné par Silvia Riva, Professeure à l’université de Milan.

Que se passe-t-il lorsqu’on envisage la littérature congolaise non pas dans une perspective nationale, mais dans une perspective mondiale ? Cette question au fondement de cette livraison de Continents manuscrits est née du constat selon lequel le Congo est souvent présenté comme l’un des épicentres de la mondialisation. Or cette dimension mondiale est habituellement envisagée uniquement du point de vue économique : on pense avant tout aux matières premières dont foisonne le pays. À l’inverse, comme un pied de nez à cette lecture monétaire du monde, nous avons décidé d’envisager la culture congolaise comme le centre d’un réseau d’échanges mondial, en considérant la littérature contemporaine du pays par le biais d’une approche littéraire récente, à savoir la world literature ou littérature mondiale. Cette approche, qui s’enracine depuis une vingtaine d’années dans les départements de Lettres aux États-Unis, peut être présentée comme une radicalisation de la littérature comparée et de ses questions : elle prend acte, d’une part, de la globalisation et se veut postnationale, et d’autre part, des critiques postcoloniales, qui reprochent aux chercheurs occidentaux, comme on le sait, leur horizon épistémologique eurocentré. Cette approche pose une série de questions qui nous semblent politiquement et esthétiquement intéressantes pour envisager une littérature comme celle du Congo.

Le sommaire et la totalité des articles, en accès libre, sont à lire ici


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search