Continents manuscrits, 17/2021

L’équipe Manuscrits francophones de l’ITEM a ouvert en 2020 un chantier de recherche autour des archives de René Maran. Plusieurs raisons motivaient ce choix. L’effet Goncourt, bien sûr, puisque 2021 est l’année du centenaire du Goncourt 1921 attribué à Batouala, véritable roman nègre qui fit connaître René Maran à travers le monde. L’enthousiasme de Bernard Michel ensuite, petit-fils de l’écrivain, qui souhaitait un regain des études maraniennes. Il met depuis tout en œuvre pour inciter, d’une part, la communauté des chercheurs à relire et étudier à nouveaux frais les textes de son grand-père ; d’autre part, pour que les institutions françaises valorisent son œuvre et l’inscrivent dans le patrimoine national. L’accès aux manuscrits enfin, clef de voûte pour une approche génétique telle qu’elle se pratique à l’ITEM. Or les archives de René Maran se révèlent d’une très grande richesse.

Ce numéro de Continents manuscrits fait le point sur les recherches du groupe René Maran de l’ITEM, et invite quelques spécialistes pour un dialogue à poursuivre.



Citer ce billet
Claire Riffard (2022, 2 septembre). Continents manuscrits, 17/2021. Crier-écrire. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qn91

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search