Séminaire Senghor 2023/9, Étienne Smith et Babacar Mbaye Diop

Jeudi 16 novembre 2023 à 15h-17h GMT (16h-18h Paris). ENS (45 rue d’Ulm, salle IHMC, 3ème étage) et sur zoom

Nous accueillons Étienne Smith pour une conférence intitulée « Senghor (Dia) et Nyerere : socialisme, religion, nation » et Babacar Mbaye Diop pour « Le socialisme et la religion chez Senghor ».

Etienne Smith est maître de conférence à Sciences Po Bordeaux. Il a publié notamment, « “Senghor voulait qu’on soit tous des Senghor”. Parcours nostalgiques d’une génération de lettrés », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, vol. 118, no. 2, 2013, pp. 87-100 et (avec Céline Labrune-Badiane), Les Hussards noirs de la colonie. Instituteurs et petites patries en AOF, Paris, Karthala, 2018. Dans cette communication, il interrogera les points communs et différences des biographies intellectuelles et lectures de Senghor et Nyerere sur la question de la religion, du socialisme et de la construction nationale, à partir d’une interrogation sur leur fascination commune pour Teilhard de Chardin. Elle invite également à comparer ces pensées avec celles de Mamadou Dia, donnant à voir trois projets politico-intellectuels différents, mais issus de matrices comparables.

 

Babacar Mbaye Diop est professeur au Département de Philosophie de la FLSH (UCAD). Sa communication portera sur le socialisme de Senghor. Le socialisme étant un projet de société fondé en général sur la justice, la démocratie et la solidarité entre les hommes, quand Senghor, étudiant à Paris, rencontre Georges Pompidou, Robert Verdier, Aimé Césaire et découvre le socialisme, il est persuadé que cette doctrine « est une force de libération ». C’est chez Marx qu’il trouve d’abord cette philosophie de libération de l’homme de son état d’aliénation. Mais la lecture du P. Teilhard de Chardin lui rappelle bien plus tard que cette libération passe chez le Négro-africain par la religion et la spiritualité : le Négro-africain est, pour lui, un être culturellement religieux et fondamentalement spiritualiste. Senghor sort alors de ses impasses marxistes et préconise un retour aux valeurs de la Négritude.   



Citer ce billet
Claire Riffard (2023, 15 novembre). Séminaire Senghor 2023/9, Étienne Smith et Babacar Mbaye Diop. Crier-écrire. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qn9w

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search