Naissance du groupe de travail « Mohammed Dib » autour des archives de l’écrivain déposées à la BnF

 

Le 24 juillet 2013, les archives Mohammed Dib, l’un des écrivains francophones les plus importants du Maghreb, ont été déposées dans la Bibliothèque nationale de France. Elles sont le don de Madame Dib. Grâce à sa générosité, les chercheurs, dont le groupe de travail « Dib » récemment créé (ITEM-IRIEC-universités algériennes), peuvent accéder aux brouillons de cet écrivain prolifique et formuler les hypothèses sur des processus créateurs qui ont donné naissance à ses œuvres (sauf la trilogie Algérie, Omneros, Ombre gardienne et L’Été africain dont les avant-textes se trouvent le plus probablement en Algérie).

Actuellement, les archives sont en train d’être dépouillées, et les projets visant à honorer le centenaire de la naissance de Mohammed Dib (2020) dans une perspective génétique se dessinent avec une grande netteté (notamment une édition de ses œuvres en collection Planète Libre de CNRS Éditions et sous réserve une exposition dédiée à la genèse de ses écrits).

 

[1] « Les Manuscrits de Mohammed Dib : une invitation à explorer le chemin de la création littéraire », Isabelle Mette, conservateur au Département des Manuscrits de la BnF, p. 3.

[2] Ibidem, une boîte utilisée par la BnF pour l’archivage peut contenir 500-600 feuillets.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Claire Riffard (13 janvier 2014). Naissance du groupe de travail « Mohammed Dib » autour des archives de l’écrivain déposées à la BnF. Crier-écrire. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qn4f


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search