Séminaire équipe “manuscrit francophone” 2014-2015

Le séminaire est ouvert à tous, un vendredi par mois de 14h à 16h30.

1ère partie 14 h – 15 h :     Actualités de la recherche

2ème partie 15h – 16h30 : Interventions dans le cadre de « L’écrivain et ses manuscrits » :

L’approche génétique d’un texte à partir de l’analyse de ses manuscrits conduit à faire avancer, à partir de données objectives, la réflexion sur la poétique d’un écrivain et la relation qu’il entretient avec ses textes – ce qui varie beaucoup selon les époques, les cultures et les individus –. C’est ce domaine génético-biographique que les interventions exploreront 

Coordination : Claire Riffard   (claire.riffard@item.cnrs.fr / 01 40 25 12 20) et Daniel Delas, ITEM.

Programme :

  • Le 10 octobre 2014 (14h à 16h30)                                                        Aurèle Crasson et Sahar Samir Youssef « Edmond Jabès »
    Lieu: ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales. Salle Hauÿ
  • Le 17 octobre 2014 (14h à 16h30)
    Guy Dugas (IRIEC, Montpellier) « Mohammed Dib »
    Lieu : séance délocalisée à l’IRIEC, Montpellier
  • Le 14 novembre 2014 (14h à 16h30)
    Nicolas Martin-Granel « Les écrivains congolais »
    Lieu : ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales, salle Hauÿ
  • Le 12 décembre 2014 (14h à 16h30)
    Claire Riffard et Hervé Sanson « Mouloud Feraoun »
    Lieu : ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales. Salle Hauÿ

Cette séance portera sur les manuscrits de Mouloud Feraoun, et fera intervenir les collègues de l’équipe de recherche partie en mission à Alger à plusieurs reprises au cours de l’année 2014 : Rym Khene, Jean-Sébastien Macke, Karolina Resztak, Claire Riffard et Hervé Sanson. Ce sera donc une séance résolument collégiale, qui présentera un premier inventaire du fonds Feraoun, la version expérimentale du site internet “Archives Feraoun”, des témoignages audio et vidéo sur le rapport de Feraoun à ses archives faisant intervenir son fils Ali, et une première analyse du processus de création du roman Le Fils du pauvre.

  • Le 23 janvier 2015 (14h à 16h30)
    Serge Bourjea : « Un Arc-en-ciel pour l’occident chrétien, de René Depestre : l’avenir d’un spectre »
    Lieu: ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales. Salle Hauÿ

Qu’est-ce que l’archive d’un poème et comment la penser, au risque du positivisme ? Un Arc-en-ciel pour l’Occident chrétien(1967) offre un champ d’analyse d’autant plus fertile que – privée de support tangible, la plupart des traces effacées ou perdues – l’enquête se fie à la seule anamnèse auctoriale, cinquante ans après l’écriture du poème.  La démarche se proposera de recouper notamment la notion d’« an-archivisme », naguère proposée par Derrida, et de désarchiver (d’exhumer) deux de ses hypothèses : « l’archive travaille toujours à s’effacer » ; « l’archive produit autant qu’elle enregistre l’événement » (Mal d’archive, 1995).

Serge Bourjea est membre de l’ITEM (équipes Valéry ; Manuscrits francophones) et Professeur émérite de l’Université Paul-Valéry de Montpellier.

  • Le 13 février 2015 (14h à 16h30)                                                              Jean Khalfa : «Les écrits de Fanon sur les pathologies de la liberté»
    Lieu : ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales. Salle Hauÿ

L’oeuvre politique et historique de Frantz Fanon (1925-1961) est universellement connue. On sait moins qu’il est aussi l’auteur de pièces de théâtre (longtemps “perdues”), et d’une oeuvre psychiatrique d’avant-garde tant du point de vue théorique que clinique.  Ces textes seront publiés en 2015 à La Découverte (sous la direction de Jean Khalfa et Robert Young).  “Je présenterai ici les problèmes multiples que pose une telle édition – droits, complexités d’ordre historique ou politique, multiplicité des champs pour une oeuvre à la fois scientifique et littéraire, restauration des textes-,  ainsi que la signification d’un tel travail d’édition par rapport aux sédimentations d’interprétation accumulées très tôt sur cette oeuvre.” (Jean Khalfa, Trinity College, Université Cambridge)

Notes bibliographiques : http://www.mml.cam.ac.uk/jk118

Voir aussi : https://cambridge.academia.edu/JeanKhalfa et l’Institut du Tout Monde : http://www.tout-monde.com/fanon2016.html

  • Le 20 mars 2015 (14h à 16h30)
    Anne Begenat-Neuschäfer : «Henry Bauchau et Jean Amrouche: une amitié plus que littéraire »
    Lieu : ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales. Salle Hauÿ

Henry Bauchau et Jean Amrouche se sont connus à Paris dans le milieu éditorial à la fin des années 40. Malgré des tensions initiales, dues à des rivalités d’éditeur et de distributeur, une amitié s’est développée qui n’a pris fin qu’avec la mort de JeanAmrouche en 1962. Bauchau reconnaît sa dette envers l’intellectuel de la libération algérienne en 1973, quand il parle de la rédaction de son premier roman, La déchirure.

Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER est Professeur des Universités et directrice de l’Institut de Philologie Romane de Aachen.

  • Le 24 avril 2015 (14h à 16h00)
    Sarah Burnautzki « Sur les traces de Yambo Ouologuem ou le seuil de tolérance des éditions du Seuil »
    Lieu: ENS, 45 rue d’Ulm, Salle de réunion, premier étage, Pavillon Pasteur.

Cette communication sera consacrée aux stratégies de contrôle en vigueur dans l’espace littéraire français. Je m’interrogerai quant à la manière dont ces stratégies ont sécurisé des rapports de domination racialisés, augmentant le bénéfice symbolique et matériel d’une littérature ‘française’ imaginée comme ‘blanche’ par opposition à son altérité francophone exotique. Considérant les dynamiques de pouvoir littéraire comme étant instables, je retracerai les conflits d’intérêts et de signification qui ont pu se produire au niveau éditorial, en l’occurrence aux éditions du Seuil. D’un texte à l’autre, ces « lignes de faille » y ont opposé, ou bien aligné les stratégies d’auteur à celles de la politique éditoriale du Seuil.

En partant du défi de classification littéraire qu’ont pu représenter les textes de Yambo Ouologuem pour l’équipe éditoriale du Seuil dans les années 1960, je déconstruirai dans mon analyse la violence symbolique qui réside dans les stratégies discursives de contrôle du texte et de sa signification. Il s’agira alors de souligner le rôle d’objectivation, de classification, voire de réification « à tout prix » des textes et de leurs auteurs. J’analyserai enfin des fiches de lecture et des lettres de refus qui ont été conservées dans les archives du Seuil ; ce qui me permettra de mettre en lumière une histoire conflictuelle jusque-là peu étudiée.

Sarah Burnautzki est docteure en anthropologie sociale et en littérature française. Assistante d’enseignement et de recherche à l’université de Mannheim (Allemagne), elle enseigne la littérature française, francophone et hispanophone. Sa thèse Les frontières racialisées de la littérature française. Contrôle au faciès et stratégies de passage paraîtra chez Honoré Champion.

  • Le 15 mai 2015 (14h à 16h30)
    Lydia Afui « L’émergence des auteurs africains dans les revues »
    Lieu: ENS, 29 rue d’Ulm, Bibliothèque des sciences expérimentales. Salle Hauÿ


Citer ce billet
Claire Riffard (2014, 29 septembre). Séminaire équipe “manuscrit francophone” 2014-2015. Crier-écrire. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qn4w

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search